11 Jul 2019 Story Sustainable Development Goals

Une bière conçue à partir de pain laissé pour compte

Le sandwich est une solution fiable pour les déjeuners des professionnels dans le monde entier. Rapide, savoureux et peu susceptible de générer beaucoup de gâchis, le sandwich est un aliment de base du régime des travailleurs.

Néanmoins, lorsque Tristram Stuart, auteur et activiste international récompensé d'un prix international, s'est rendu dans une usine de sandwich en 2016, il y a observé quelque chose de différent.

Chaque jour, 13 000 tranches de pain étaient jetées. Alors qu'il réfléchissait à ce chiffre troublant, c'est une visite au Brussels Beer Project qui a lancé son idée : la délicieuse bière qui y était fabriquée, était basée sur une recette ancienne appelée Babylone et contenait un ingrédient essentiel : le pain.

La « Team Toast » de Tristram Stuart a conçu la Toast Ale, une bière primée fabriquée à base de pain en surplus. Michael Lawrence, 25 ans, s'invite dans les pubs de Londres pour sensibiliser l’opinion aux dangers du gaspillage alimentaire et promouvoir des solutions simples, innovantes et locales susceptibles d'y remédier.

image
L'ingrédient principal de la savoureuse bière Toast Ale est un surplus de pain. Photo de Toast Ale

« La bière Toast Ale est un excellent moyen de réutiliser la production alimentaire excédentaire et se révèle être un délicieux produit issus de la profonde étude menée par Tristram Stuart sur le gaspillage alimentaire », affirme Clementine O’Connor, chargée de programme pour les systèmes alimentaires durables à ONU Environnement. « C'est un excellent exemple de la manière dont des solutions innovantes de gestion des déchets alimentaires peuvent être amplifiées et fonctionner à grande échelle. »

Les préoccupations de Michael Lawrence concernent le lien entre gaspillage alimentaire et pollution atmosphérique. Les aliments rejetés dans les décharges émettent du méthane, un gaz à effet de serre 84 fois plus puissant que le dioxyde de carbone (en anglais). Michael Lawrence souligne que pour chaque kilogramme de nourriture se retrouvant dans les décharges, près de quatre kilogrammes de gaz à effet de serre sont émis.

Il ajoute que chaque jour, la nourriture qui sera gaspillée est transportée, génère autant d'émissions que près de 39 millions de voitures (en anglais). Nous avons discuté avec Michael Lawrence pour en savoir plus sur la bière Toast Ale et comment est née sa passion de fabriquer cette bière.

 

image
Les déchets alimentaires ne provoquent pas seulement des émissions de gaz à effet de serre dans les sites d'enfouissement. Ils sont également responsables de dommages à l'environnement en gaspillant des ressources naturelles. Photo de Toast Ale

Avez-vous constaté une prise de conscience accrue des problèmes de gaspillage alimentaire récemment ?

Absolument, le gaspillage alimentaire est un sujet de plus en plus important dans les discussions relatives au changement climatique. Lorsque nous assistons à des événements à travers le pays, l’engagement sur la question augmente considérablement, à la fois au niveau local : "comment puis-je réduire mon impact chez moi", et au niveau mondial : une prise de conscience du rôle des industries dans le problème. Des mouvements comme Extinction Rebellion et l'émission récente de David Attenborough sur le changement climatique, Climate Change : The Facts, ont véritablement contribué à cette situation. Le public est non seulement plus sensibilisé aux problèmes environnementaux, mais il recherche de manière proactive des moyens de faire une différence. La réduction du gaspillage alimentaire chez soi est une première étape très concrète.

À l’avenir, comment comptez-vous augmenter votre impact positif ?

La plus grande mission de Toast Ale est d'éviter qu'un milliard de tranches de pain en surplus se retrouve dans les décharges. Cela reflète notre ambition en tant qu'entreprise : créer un mouvement mondial et changer véritablement l'attitude de la société face au gaspillage de la nourriture. Nous voulons reformuler ce qui constitue un « déchet » aux yeux du public. Notre prochaine étape consistera à lancer notre bière dans des canettes de 330 ml grâce à une campagne de financement participatif. Les cannettes en aluminium permettent de conserver le goût de la bière et offrent des avantages environnementaux, car elles sont plus légères et faciles à transporter et à empiler, ce qui réduit considérablement les émissions dues au transport. Un rapport de l'Aluminium Association suggère que les canettes en aluminium pourraient réduire de 35% les émissions par 30 grammes.

 

image
L'équipe toast s'invite également dans les pubs à Londres. Photo de Toast Ale

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent créer une entreprise pour faire face aux défis environnementaux ?

Notre conseil est d'apprécier les solutions. Il est facile de se sentir dépassé par l’ampleur du problème, mais il est important de rester concentré sur ce qui vous motive. Immergez-vous et devenez le plus compétent possible dans votre domaine de prédilection. Soyez ouvert d'esprit et demandez conseil aux communautés de personnes qui essaient de faire une différence dans le monde. Nous avons récemment participé au Climate Cocktail Club, une plate-forme de réseautage permettant de mettre en contact des professionnels du développement durable aux vues similaires autour de quelques boissons informelles. Lancé à Dublin, il s’agit maintenant d’un événement international, alors attendez qu'il arrive dans votre ville !

Quel est votre conseil à ceux qui souhaitent lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Se mettre au défi de faire preuve de créativité en utilisant des ingrédients de manière à ce que rien ne soit gaspillé peut être vraiment efficace. Nous apprécions les initiatives de @dontwastethecrumbs et @lindsayjeanhard, sur Instagram, qui démontrent beaucoup d’idées pour économiser de la nourriture, allant des conseils de fermentation de base à la fabrication de votre kéfir. Plus important encore, assurez-vous que les déchets alimentaires sont séparés de la corbeille à papier ! La réalité est que des milliers de tonnes de nourriture, dont certaines parfaitement bonnes pour la consommation, sont jetées chaque semaine. Nous y réfléchissons chaque jour pour changer et nous pensons que tout le monde peut faire une différence.

Les jeunes entrepreneurs sont invités à postuler au prix Jeunes Champions de la Terre, sponsorisé par Covestro. Ce prix est la principale initiative d'ONU pour l'environnement pour engager les jeunes dans la résolution des problèmes environnementaux les plus urgents au monde.