05 Nov 2019 Récit Mers et océans

Faire preuve de créativité pour la conservation des récifs coralliens

Photo by the Ocean Agency/ xl catlin seaview survey, Coral Reef Image Bank

Cette semaine à Los Angeles, 15 000 personnes assisteront à l'une des plus grandes conférences sur la créativité au monde, Adobe MAX (site internet en anglais). Ce n'est pas le genre d'événement qui est habituellement associé à la conservation, mais cette année est différente. La communauté créative s'implique dans la conservation des récifs coralliens et cela pourrait contribuer à sauver un écosystème entier.

Les coraux ne sont pas aussi impressionnants que les grands félins, les éléphants ou les dauphins, alors quand on réfléchit aux domaines dans lesquels nous devrions concentrer nos efforts de conservation, les coraux reçoivent rarement l'attention, la protection et le soutien financier nécessaires. Les coraux font partie d'un monde loin des yeux et loin des coeurs, et ce monde change rapidement. L'océan absorbe 93% de la chaleur du climat et les récifs coralliens se trouvent résolument en première ligne de la question climatique. En 2016-2017, la moitié des coraux de la Grande Barrière de corail sont morts à la suite des vagues de chaleur océanique, il ne s'agit malheureusement qu'un des nombreux systèmes de récifs qui ont été touchés. Imaginez si la moitié des arbres de l'Amazonie mouraient soudainement, à quel point le monde se sentirait-il concerné ?

Les coraux sont considérés comme l'un des animaux les plus importants de la planète, une espèce de clé qui abrite un quart de toute la vie océanique et fournit aliment et revenus à plus d'un milliard de personnes. Ils pèsent chaque année 375 milliards de dollars des États-Unis pour l'économie mondiale. En d'autres termes, nous ne pouvons pas nous permettre de les perdre. Pourtant, malgré tout cela, remarquablement peu de soutien se manifeste pour sauver les coraux. Nous avons déjà perdu plus de la moitié des coraux du monde et la vitesse de leur déclin s'accélère.

Le dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat nous informe que nous pourrions perdre entre 70 et 90 % du corail mondial si les températures augmentaient de 1.5˚C à l'échelle mondiale et jusqu'à 99 % des coraux si elles augmentaient de 2˚C : "Les récifs coralliens sont peut-être les écosystèmes les plus vulnérables aux changements climatiques sur Terre, comme l'alarme incendie de la nature. Nous manquons de temps si nous voulons sauver ces écosystèmes emblématiques, et pour ce faire, il faudra des partenariats entre divers secteurs", affirme Gabriel Grimsditch, expert des écosystèmes marins du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Il est devenu évident que nous devons nous montrer très créatifs si nous voulons les sauver. Pour ce faire, le PNUE s'est associé à The Ocean Agency, Adobe, Pantone, We Transfer, la World Surf League et PADI: Professional Association of Diving Instructors, et ensemble, nous visons à libérer le potentiel de la communauté créative mondiale en attirant rapidement un soutien général pour la conservation des récifs coralliens. L'objectif est de susciter suffisamment d'attention et d'enthousiasme autour de cette question pour qu'elle devienne rapidement une priorité pour un soutien politique et un financement ambitieux.

L'inspiration à l'origine de l'initiative est venue des coraux eux-mêmes. Certains coraux deviennent incroyablement colorés lorsqu'ils subissent trop de stress en raison des vagues de chaleur de l'océan combinées à un ensoleillement excessif. Ce phénomène se produit au cours du processus de blanchiment du corail et est causée par un produit chimique que les coraux produisent et qui agit comme un écran solaire. Au lieu de se contenter de blanchir (la couleur de leurs squelettes qui devient visible pendant le processus de blanchiment), les produits chimiques colorés donnent l'impression que les coraux deviennent phosphorescent et se teintent de couleurs vives. C'est le signal d'alarme le plus vibrant de la nature, un signal que nous avons atteint un point de basculement pour la planète. Mais c'est un avertissement qui est passé largement inaperçu.

Grâce à une nouvelle technologie, Adobe et Pantone se sont associés et ont directement échantillonné les couleurs éclatantes de ces coraux (capturés de manière unique lors du tournage du documentaire original de Netflix, Chasing Coral), pour créer une gamme de couleurs aux normes du nuancier Pantone. La campagne "Glowing Gone", lancée en juin 2019, a mis au défi la communauté créative et les marques avec lesquelles elle s'est associée, d'utiliser ces couleurs afin d'amplifier le signal d'alarme lancés par les coraux et défaire preuve de leur soutien en faveur de mesures urgentes.

La phase initiale de la campagne a été un grand succès, plus de 1 000 créatifs y ont participé. Ils ont incité de grandes noms comme la World Surf League à rejoindre la campagne. Les meilleurs surfeurs du monde ont participé à un Pro-tour sur le thème des couleurs éclatantes à Tahiti et ont porté des combinaisons au couleurs de la campagne "Glowing gone", témoignant ainsi de leur soutien à la conservation des récifs coralliens auprès du monde entier. La communauté des plongeurs, par le biais de PADI, s'implique également dans la prochaine phase de la campagne, lancée lors de l'événement Adobe MAX cette semaine. Cette phase n'est pas réservée aux créatifs. Tout le monde est invité à "être éclatant" (site internet en anglais).