20 Feb 2018 Récit Catastrophes et conflits

Avant le déluge : lumière sur le lien entre environnement et sécurité

Pour la toute première fois, le rôle de l'environnement pour garantir la sécurité a été abordé dans l'un des plus importants forums de politique internationale au monde.

La Conférence de Munich sur la sécurité a réuni certains des responsables de gouvernements et représentants des questions de sécurité les plus éminents depuis sa création en 1963. Les moyens de lutter contre les conflits interétatiques, le terrorisme et les armes de destruction massive figurent parmi les sujets les plus discutés.

Lors de la conférence de cette année, organisée du 16 au 18 février, ONU Environnement a organisé une table ronde intitulée « Avant le déluge : l'environnement et la sécurité dans le monde moderne ». La séance a réuni des représentants de gouvernements, des parlementaires, des représentants de la communauté militaire et du renseignement, du secteur privé et des médias afin d'examiner dans quelle mesure les mesures environnementales peuvent apporter des solutions aux problèmes de sécurité.

"Diriger au moins une partie des dépenses militaires vers les besoins environnementaux pourrait radicalement changer la situation dans les pays engagés dans des conflits militaires", a déclaré Erik Solheim, chef d'ONU Environnement, lors de son discours d'ouverture. Les dépenses environnementales renforceraient non seulement la confiance dans les pays touchés par les conflits, mais fourniraient également "un puissant élan à l'économie tout en améliorant la santé et la qualité de vie des gens, a-t-il déclaré."

 

Erik Solheim
Erik Solheim (à gauche), directeur exécutif d'ONU Environnement, participe à une table ronde sur l'environnement et la sécurité à la Conférence de Munich sur la sécurité en 2018 (Source : MSC / Karl-Josef Hildebrand).

Les conséquences des conflits militaires sur l'environnement sont plusieurs fois supérieures à leur composante militaire, a souligné M. Solheim. La présence de produits chimiques ou de raffinage du pétrole dans une zone de conflit, simplement endommagée et non détruite, peut provoquer une catastrophe écologique dans les pays voisins, a-t-il ajouté.

Des présentations du Professeur Vassiliki Koubi de l'ETH Zurich et de l'Université de Berne, du Dr. Timothy Prior de l'ETH Zürich, du Dr. Oliver Scanlan de Oxford Research Group et du Dr. Leila Urekenova du Bureau Europe d'ONU Environnement ont animé la manifestation parallèle. Des allocutions liminaires ont été prononcées par la juge Alice Hill et l'Ambassadrice et Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Patricia Espinosa Cantellano. Le coordinateur régional d'ONU Environnement, Mahir Aliyev, a animé la table ronde.

Les discussions ont porté sur les conclusions du rapport 2018 de Munich sur la sécurité, qui comprend des recherches préparées par la Plate-forme scientifique et politique de Genève sur l'environnement et la sécurité. Le rapport conclut qu'il existe une corrélation entre les zones de sécheresse et les conflits de faible intensité, entre autres conclusions.

Les dépenses pour la sécurité internationale entraînent souvent des investissements massifs pour contrer des menaces qui ne concernent pas la sécurité nationale. Pourtant, les dépenses « vertes » s'attaquent à une menace beaucoup plus grande pour la sécurité et offrent un meilleur rapport qualité-prix.

 

Map

Les règlements juridiques existants sur l'environnement et la sécurité et les moyens possibles d'intensifier les engagements internationaux ont également été discutés dans les exposés et les discussions.

La manifestation parallèle a été suivie par la signature d'un mémorandum d'accord entre ONU Environnement et la Conférence. Un partenariat stratégique a été établi sur les questions liées à la détérioration de l'environnement et à la sécurité mondiale.

Les changements environnementaux peuvent ne pas être aussi immédiats ou présents que d'autres facteurs d'insécurité. Pourtant, elle n'est pas moins essentielle à la sécurité mondiale à long terme, compte tenu des menaces que représente la dégradation de l'environnement et de la manière dont la protection de l'environnement peut être un outil de paix.

En savoir plus sur le travail d'ONU Environnement sur les causes et les conséquences environnementales catastrophes et conflits.

Pour plus d'informations, veuillez contacter [email protected] ou [email protected]