28 May 2018 Story Sustainable Development Goals

"Vous n'êtes jamais trop jeunes pour faire une différence", Erik Solheim

De Erik Solheim, chef d'ONU Environnement

Lorsque des étendues de débris de plastique se sont échouées sur la plage de Versova, Afroz Shah, un avocat de la Haute Cour de Mumbai, âgé de 33 ans, n'a pas simplement porté plainte. Il a agi. Depuis octobre 2015, chaque week-end a été une « rendez-vous avec l'océan », parcourir les débris et ramasser les déchets plastiques le long de la côte.

C'est Afroz qui a attiré mon attention sur la véritable dévastation causée par la pollution plastique dans nos océans. Des stars de Bollywood aux habitants des bidonvilles, des milliers de volontaires l'ont rejoint dans sa mission de nettoyage. Ils ont transformé cette plage autrefois affreuse en une plage presque vierge.

Il a presque abandonné. Il a failli démissionner quand un groupe de ses volontaires a été harcelé sur la plage. Mais, mois après mois, ces efforts combinés ont permis de retirer près de 13 millions de kilogrammes de déchets plastiques au cours du plus grand projet de nettoyage de plage au monde.

Il n'aurait jamais pu imaginer que trois ans plus tard, au lieu de voir des débris plastique s'accumuler encore et encore sur le sable, il verrait environ 80 bébés tortues de mer Olive Ridley s'avancer dans les vagues. Pour la première fois en près de 20 ans, des tortues ont été observées sur la côte de Mumbai.

À l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement, nous appelons tous ceux qui utilisent du plastique à refuser les plastiques à usage unique. Vous utilisez une paille en plastique moins de 20 minutes, mais sa dégradation dans l'environnement prendra 100 ans. On peut dire la même chose des sacs en plastique, les couverts ou les verres : ces innombrables objets que nous tenons pour acquis.

La pollution plastique est un défi environnemental déterminant de notre époque. Au cours des 10 à 15 prochaines années, la production mondiale de plastique devrait presque doubler. Pendant ce temps, jusqu'à 13 millions de tonnes de plastique finissent dans nos océans chaque année, responsables de la mort de 100 000 animaux marins.

Combattre la pollution plastique contribuera à préserver nos précieux écosystèmes, à atténuer les changements climatiques et à protéger la biodiversité, et les répercussions positives sur notre santé seront positives. Nous devons lutter contre les déchets plastiques aujourd'hui pour assurer un avenir durable.

L'Inde accueille cette année la Journée mondiale de l'environnement, les collectivités mèneront des actions mondiales pour lutter contre la pollution grâce à l'engagement et la célébration civiques. Avec le soutien d'un échantillon représentatif de la société indienne, depuis les terrains de cricket aux salles de réunion, nous assistons à un engagement national sans précédent pour cette cause mondiale.

Et vous pouvez y participer. Je crois que le succès du nettoyage de la plage de Versova peut nous apprendre à tous trois choses. La première c'est que nous ne sommes jamais trop jeunes pour agir. Nous avons besoin de leaders de tous les âges pour défendre notre environnement, pour agir et trouver des solutions qui conviennent à notre époque. C'est grâce à des efforts individuels comme ceux-ci que nous pouvons aller de l'avant.

Afroz Shah est un individu. Mais depuis le début de sa mission, il a attiré des milliers de bénévoles et a été la source d'inspiration de millions de personnes. Ses efforts nous montrent que chacun de nous a le pouvoir de faire une différence. Que nous soyons avocats, graphistes, ingénieurs, nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre la pollution par les plastiques.

Nous devons tous faire des efforts individuels. Et nous devons également adopter les efforts des jeunes et les placer au cœur de notre mouvement mondial. Nous ne pouvons pas simplement parler de la nécessité d'impliquer les jeunes dans la prise de décision, ou de l'importance de traiter les « problèmes de la jeunesse ».

Il faut inviter les jeunes à notre table et écouter les solutions qu'ils proposent pour relever les grands défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui. Nous devons veiller à ce que les jeunes participent aux discussions de groupe sur les mesures environnementales, nous devons les encourager à prendre la parole lors d'événements mondiaux et les faire participer aux réunions importantes.

La deuxième chose que nous pouvons tous apprendre de l'expérience d'Afroz est que nous ne sommes jamais seuls. Lorsque nous décidons d'agir, nous construisons des réseaux solides entre des personnes partageant les mêmes idées qui nous aideront en cours de route. Je crois que nos Jeunes Champions et Champions de la Terre - dont Afroz fait partie - sont des exemples vivants de cette puissante vérité.

Qu'il s'agisse d'organiser une activité de nettoyage, d'aller à une exposition ou de prendre un café avec des personnes engagées dans une cause qui nous passionne, nous rencontrerons d'autres femmes et hommes à la personnalité fortes et dotés d'une vision pour l'avenir qui nous aideront à élaborer des idées et avoir un impact positif sur l'environnement.

Nous ferons aussi face à des résistances - ce qui m'amène à la troisième leçon que nous pouvons tirer de notre ami Afroz Shah. Vous pouvez échouer. Les gens peuvent ne pas croire en vos idées ou vous soutenir dès le début. Si vous êtes un entrepreneur, vous pouvez croire que votre idée n'est pas encore assez bonne.

Mais si vous persévérez et continuez, vous gagnerez l'adhésion de partisans. Et finalement, votre idée pourrait être celle qui débloque une solution dont notre planète a désespérément besoin. De la demande croissante pour les ressources limitées de la planète Terre à des conditions météorologiques plus imprévisibles et extrêmes, notre environnement fait aujourd'hui face à des menaces sans précédent.

Il faut trouver de meilleures solutions, plus rapidement que jamais. Je crois que donner aux jeunes une plate-forme est essentiel pour répondre aux défis les plus imminents auxquels notre planète fait face. Abandonner n'est pas envisageable pour nous. Il est maintenant temps d'agir ensemble, quel que soit notre âge, pour le bien de notre planète.

Participez aux célébrations de la Journée mondiale de l'environnement le 5 juin. 

Cet article a été publié à l'origine par Youth Ki Awaaz