27 Aug 2018 Story Water

Trois raisons pour lesquelles nos océans ont besoin des jeunes

À l'occasion de la Semaine mondiale de l'eau, nous avons rencontré Ben May, âgé de 19 ans, fondateur et président de ThinkOcean et étudiant à l'Université de Pennsylvanie. Il est également lauréat du prestigieux prix décerné par le Global Environmental Education Partnership "EE 30 Under 30", destiné aux moins de 30 ans.

Mes plus beaux souvenirs d’enfance ont eu lieu au bord de la mer. Il n'y a rien de tel que la plongée et la découverte du monde sous-marin, magnifique et mystérieux, le souffle de la brise de l'air marin ou le roulement des vagues. Nous prenons l’océan pour acquis mais nous oublions souvent que 71% de la surface de la Terre est recouverte d’eau.

imageBen May, fondateur et président de ThinkOcean, et étudiant à l'Université de Pennsylvanie. L'océan et la terre sont étroitement liés. Tout ce que nous faisons sur terre a un impact direct, mondial et en cascade sur les océans. Ce qui se passe dans les océans a des conséquences sur la planète entière.

Les écosystèmes marins sont les plus vulnérables. Les écologistes ont tendance à protéger l'environnement pour le conserver. Je suis un environnementaliste et un activiste car je sais que si les écosystèmes s’effondrent, la terre ne sera plus inhabitable. L'humanité sera conduite à l'extinction.

Mais nous ne laisserons pas cela arriver. La positivité et le pouvoir de l'action individuelle sont les moteurs de mon travail. Je suis toujours surpris par l'énorme pouvoir exercé par les individus lorsqu'ils agissent, s'expriment et se rassemblent.

En parallèle avec le thème de la Semaine mondiale de l'eau de cette année : « Eau, écosystèmes et développement humain », nous pouvons faire trois choses pour développer une relation durable avec l'océan : impliquer les jeunes, accompagner les jeunes et lutter contre l'apathie.

Impliquer les jeunes

En dépit d'être le groupe démographique le plus important sur la planète (et le plus à risque) les jeunes ne disposent généralement pas de la voix la plus importante en matière d'engagement. Pourtant, les jeunes doiven commencer activement à susciter le changement, car le monde dont nous allons tous hériter est façonné par les actions et les décisions prises aujourd’hui.

J'ai décidé de faire quelque chose à ce sujet.

J'ai fondé ThinkOcean pour créer une plate-forme et une communauté dédiées aux personnes passionnées partageant les mêmes idées et accomplissant un travail remarquable par le biais de leurs propres projets, suscitant ainsi un changement généralisé au sein de leurs communautés. Au cours de la première année seulement, l'oganisation a mené des activités de sensibilisation à l’environnement, promu des pratiques durables et participé à une action gouvernementale mondiale. Je contribue également à organiser l'événement Sea Youth Rise Up, qui rassemble des jeunes leaders du monde entier pour discuter avec des leaders mondiaux et intégrer la voix des jeunes aux décisions.

En 2016, les dirigeants de Sea Youth Rise Up ont rencontré le Conseil de la qualité de l'environnement de la Maison-Blanche, afin de mettre un terme au forage pétrolier au large de la côte de Cape Cod. Cette zone encore indemne était sur le point d'être soumise à l'exploration pétrolière et à l'exploitation par les pêcheries. Au lieu de cela, le gouvernement a accepté de créer la première aire marine protégée des États-Unis dans l’océan Atlantique.

Soutenir les initiatives dirigées par les jeunes

Nous devons investir plus de temps et d’argent dans la promotion des actions des jeunes. Lors du Youth Ocean Conservation Summit, nous rassemblons des étudiants, des scientifiques et des défenseurs de l'environnement pour aider les jeunes à lancer leurs propres initiatives de conservation. L'investissement dans de tels programmes peut nous aider à canaliser notre passion de manière proactive et à créer l'élan qui nous aidera à relever les défis de demain.

Réveillez-vous !

Enfin, nous devons combattre l'apathie. Nous devons cesser de soutenir les pratiques qui entraînent un avenir sombre pour ma génération. En tant que consommateurs, nous sommes responsables de la vie ou de la mort de chaque entreprise et industrie. Nous devons devenir proactifs dans nos choix et dans la façon dont nous voulons que notre environnement soit traité - votez avec nos dollars.

La plupart des gens pensent que leur action individuelle est faible ou insignifiante. Pourtant, des études montrent que si 10% de la population croyait au pouvoir de leurs actions, les bonnes habitudes se répandraient comme une traînée de poudre. Il suffit de l'enthousiasme d'un petit groupe pour inverser la tendance générale.

Nous sommes jeunes, mais nous avons le pouvoir. Lorsqu'elles sont correctement transmises, nos voix sont suffisamment fortes pour susciter des réactions du niveau local au niveau international, combinant la volonté et l'enthousiasme d'un réseau croissant de jeunes leaders pour défendre notre avenir commun. Il est temps d’utiliser ce pouvoir collectif pour influencer les décisions d’aujourd’hui.