19 Oct 2018 Story Ecosystems

Tirer profit de l’autorité morale des religions du monde pour sauver les forêts tropicales

Photo by CIFOR

Les forêts tropicales sont un don irremplaçable de la nature. Elles sont à la fois un exemple de sa magnificence et constituent également un système planétaire indispensable à la vie en fournissant des aliments, un abri, des moyens de subsistance, des médicaments et de l'eau potable à des milliards de personnes.

Les forêts tropicales abritent la plus grande diversité de vies sur Terre et certains peuples autochtones et communautés forestières y ont trouvé refuge depuis des générations et en sont les gardiens.

Protégées et restaurées, les forêts tropicales peuvent constituer un élément important des mesures internationales pour le maintient des populations d'espèces sauvages rares et menacées et pour atteindre le développement durable. Elles constituent également la meilleure solution dont nous disposons pour lutter contre le changement climatique.

Malheureusement, elle font face à un grave danger.

Les industries extractives et la conversion des terres pour la production agricoles (soja, huile de palme et pâte à papier ou l'élevage (bœuf) sont à l'origine de la déforestation tropicale. La corruption, une gouvernance faible, l'utilisation inefficace des terres et des modes de consommation non durables aggravent la situation.

Chaque année, une surface de forêt tropicale humide de la taille de l’Autriche est abattue. Les données montrent que la perte de couvert arboré est équivalente à la superficie combinée de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni au cours de la dernière décennie seulement. C’est donc une surface de forêt équivalente à 27 terrains de football qui a disparu chaque minute en 2017.

Environ 3% des forêts tropicales ombrophiles du monde se trouvent sur des tourbières. Les tourbières doivent bénéficier d'une protection spéciale : lorsqu'elles sont drainées ou brûlées, elles libèrent d'énormes quantités de dioxyde de carbone.

Au cours de la dernière décennie, une vaste coalition de gouvernements, de peuples autochtones, de scientifiques, d’organisations non gouvernementales, d’entreprises et de partenaires de la société civile ont œuvré de concert pour la protection des forêts tropicales. Mais ces efforts n’ont pas suffi à modifier profondément les comportements, illustrant ainsi la pertinence du slogan de la quatrième Assemblée des Nations Unies pour l'environnement : « Pensons à la planète, vivons simplement », à savoir penser au-delà des schémas dominants et vivre selon les limites de la planète afin de pourvoir relever les défis environnementaux et garantir un avenir prospère. Nous devons encourager les citoyens du monde entier à adopter de nouveaux modes de vie, à faire appel à leurs valeurs fondamentales et défendre, sur un plan éthique, les mesures urgentes et concertées visant à protéger les forêts tropicales.

image
Photo : Pixabay

C'est le but de l'initiative inter-confessionnelle pour la protection des forêts tropicales dirigée par ONU Environnement, une alliance œcuménique visant à mettre en avant l'urgence morale et encourager le leadership fondé sur la foi afin d'intensifier les efforts mondiaux pour la protection des forêts. Selon ONU Environnement, le leadership, l’autorité morale et l’influence sans pareille des religions du monde entier pourraient être la pièce manquante qui contribuera à mettre fin à la déforestation tropicale.

L'initiative inter-confessionnelle pour la protection des forêts tropicales a été lancée au Centre Nobel de la paix à Oslo, en Norvège, le 19 juin 2017. Lors d'un sommet inédit, des chefs religieux chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes, hindous et taoïstes se sont alliés aux peuples autochtones du Brésil, de la Colombie, de la République démocratique du Congo, d'Indonésie, de la Méso-Amérique et du Pérou, pour faire de la protection des forêts tropicales une priorité éthique pour les communautés religieuses du monde entier.

L’Initiative est une plate-forme permettant aux dirigeants et aux communautés confessionnels de se pencher sur les actions nécessaires pour assurer la protection des forêts tropicales et protéger ceux qui en sont les gardiens, en collaboration avec les peuples autochtones, les gouvernements, la société civile et les entreprises.

En juillet, des leaders, des militants et des défenseurs de l'environnement se sont réunis au Vatican avec le Pape François à l'occasion d'une conférence de deux jours organisée par le Vatican visant à stimuler les mesures à mettre en place et définir une vision commune pour la protection de notre planète. L'initiative inter-confessionnelle pour la protection des forêts tropicales a été présentée lors de cette conférence.

L'initiative lance des événements au Brésil, en Colombie et au Pérou

L'Initiative a effectué des missions de lancement au Brésil, en Colombie et au Pérou à la mi-2018 et prévoit maintenant d'organiser des événements d'une durée de plusieurs jours en novembre et décembre, qui comprendront des ateliers de formation sur la forêt et le climat pour les chefs religieux, la construction de communautés et une formation en éco-théologie, des dialogues et échanges inter-confessionnels, la planification multipartite des initiatives forestières existantes et des zones potentielles de leadership confessionnel, des sessions de planification du travail de l’Initiative dans les pays, l'identification d'actions prioritaires pour le programme de pays, la convocation et l'équipement des conseils consultatifs multipartites pour élaborer un plan d'action et des événements de lancement officiels des programmes par pays de l'Initiative.

Plusieurs missions pour la présentation de l'initiative sont prévues en Indonésie et en République démocratique du Congo plus tard cette année et début 2019, respectivement.

ONU Environnement s’emploie à renforcer la communication relative à l’Initiative et mettra en place un site internet fin 2018 qui présentera la vision et la mission de l’Initiative, inclura de courts profils des pays avec des informations clés sur le couvert forestier et les taux de déforestation, soulignera l'importance des forêts pour la biodiversité, les changements climatiques, le développement durable et les droits de l'homme et véhiculera des informations sur les événements et des activités de l’Initiative.

image
Photo : Pxhere

Mobilisation d’ONU Environnement auprès des leaders religieux sur le plan mondial 

Reconnaissant le rôle clé que jouent les organisations et leaders religieux sur le plan mondial, régional et local, ONU Environnement, membre du groupe de travail sur la religion et le développement à l'échelle de l'ONU, a lancé son initiative "Faith for Earth" en 2017 ainsi qu'une stratégie innovante pour mobiliser et nouer des partenariats avec des organisations confessionnelles pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et les objectifs de développement durable.

L’Initiative inter-confessionnelle pour la protection des forêts tropicales humides est un mécanisme de mise en œuvre visant à responsabiliser les dirigeants religieux et les communautés, à partager les connaissances et les preuves scientifiques et à encourager les investissements dans les communautés pour la préservation et la protection des forêts tropicales.

Pour davantage d'informations, veuillez contacter Joseph Corcoran