26 Sep 2018 Story Air

Réduire notre empreinte environnementale

L’aéroport international de Cochin est le premier aéroport fonctionnant grâce à l'énergie solaire au monde. Toutes ses opérations sont alimentées par l'énergie solaire. L'aéroport le plus grand et le plus fréquenté de l’état du Kerala en Inde et le quatrième aéroport en Inde en termes de trafic international. Le projet solaire a été lancé par le directeur général Vattavayalil Joseph Kurian. L'aéroport international de Cochin a remporté le prix des Champions de la Terre dans la catégorie "vision entrepreneuriale".

Réduire notre empreinte environnementale

Le mois dernier, l'aéroport international de Cochin a été fermé. Ces graves inondations ne sont qu'un autre rappel brutal du besoin urgent de faire face à la crise du réchauffement climatique. Nous pensons que nous sommes déjà en avance sur la courbe. En tant qu’un des aéroports les plus fréquentés de l’Inde, nous prenons des mesures rapides pour réduire notre empreinte carbone et améliorer notre efficacité énergétique.

Lorsque le prix de l'électricité est passé de 6 à 10 cents par unité d'électricité en 2012, nous avons commencé à envisager des sources d'énergie alternatives. À l'époque, l'énergie solaire était en passe de devenir une source d'énergie plus populaire. Nous voulions explorer les possibilités d'exploiter cette option écologique et profiter du soleil abondant de notre pays tropical.

En 2012 notre capacité n'était que de 100 kilowatts, elle est passée aujourd'hui à 29,5 mégawatts d'énergie solaire, ce qui nous permet d'obtenir 120 000 unités d'électricité par jour. Nous dépendons de l'énergie renouvelable à 100% pour toutes nos opérations quotidiennes : de l'alimentation des bandes transporteuses aux systèmes numériques. Nous n'avons connu aucune baisse de notre efficacité ou de notre alimentation électrique et nous générons également un surplus d'énergie que nous pouvons mettre en réserve pour les jours nuageux ou la mousson, lorsque l'ensoleillement est moindre.

image

Élargir notre capacité

L'année dernière, notre aéroport a enregistré 10 millions de visiteurs dont 5,5 millions étaient des passagers internationaux. Depuis que nous sommes le premier aéroport entièrement solaire au monde, avec l’inauguration d’une centrale solaire dédiée, nous avons installé des panneaux solaires sur les toits des terminaux, sur des hangars, sur un parking de deux kilomètres de long. Actuellement, nous possédons des centrales solaires sur huit sites, dont la plus grande, répartie sur une superficie de 18 hectares.

Ces panneaux solaires fournissent 29,5 mégawatts à l'aéroport pour alimenter ses terminaux et ses installations. Nos terrains abritent également une exploitation maraîchère produisant des légumes biologiques vendus aux marchés voisins et au personnel de l'aéroport.

Maintenant que nous sommes 100% dépendants de l'énergie solaire, le gouvernement a pris la décision d'encourager tous les aéroports à s'approvisionner en énergie solaire (au moins deux mégawatts). De nouveaux objectifs sont également en place pour garantir la production d'au moins 100 gigawatts d’électricité à partir de sources renouvelables d’ici à 2022 pour le réseau national.

These solar panels provide the airport with 29.5 megawatts to power its terminals and facilities. The grounds also house a solar farm, where organic vegetables are farmed, to be sold to nearby markets and airport staff.

L'avenir est solaire

Nous travaillons en collaboration avec des aéroports d'autres pays, comme le Ghana, où nous avons conclu un accord pour contribuer à installer des installations à énergie solaire dans trois aéroports du pays. Nous entrons dans une nouvelle ère où l’énergie issue des ressources renouvelables est la seule solution durable pour une planète en meilleure santé. Nous sommes déterminés à montrer la voie et à lancer ce développement.

Après le projet Solar Impulse, le premier avion à énergie solaire à faire le tour du monde en 2015, l’énergie solaire représentait la plus grande part d'énergie produite à partir de sources renouvelables l’année dernière. Nous pensons que nous ouvrons la voie à des voyages aériens neutres en carbone. Nous sommes optimistes qu'il y aura des compagnies aériennes entièrement alimentée à l'énergie solaire à l'avenir. Ce n'est que le début.