04 Jul 2018 Story Ecosystems

Oman : une réalité issue d'un monde imaginaire

Anas Mohammed Al-Dheeb BaOmar

Oman est l'un des pays les plus riches en biodiversité de l'Asie occidentale avec ses chaînes de montagnes, ses vallées, ses plaines, ses falaises, ses collines rocheuses et ses zones côtières. Le pays abrite de magnifiques tortues vertes, rouges, des requins, des dauphins, des baleines et des oiseaux de proie tels que le vautour percnoptère et l'aigle royal.

99 mammifères différents, y compris certaines espèces menacées comme le tahr d'Arabie, l'oryx d'Arabie, le léopard d'Arabie, le renard roux, le cerf et le lapin vivent dans les vallées et les montagnes d'Oman. La région du sud abrite des rongeurs et des loups et des animaux tels que le lézard à tête bleue, les serpents aquatiques, les crapauds d'Arabie et les chauves-souris vivant dans les grottes.

Tous les mois de mai, la côte sud du Sultanat est témoin d'un phénomène unique : l'eau de mer, riche en éléments nutritifs et froids, se précipite sur les bords des rochers, fournissant ainsi les conditions idéales pour la vie marine.

Ras Al Hadd, Ras Al Jinz et l'île de Masirah sont les plus grands sites de nidification des tortues vertes, caouannes et tortues imbriquées dans le monde et abritent 30 000 tortues. En outre, la zone de Bar Al-Hikman abrite 30 kilomètres carrés de récifs coralliens, ce qui en fait un terrain fertile pour diverses plantes marines et la rive abrite des millions d'oiseaux marins migrateurs.

Les lacs roses de l'état d'Al-Jarz doivent leur couleur aux algues : une autre merveille naturelle d'Oman.

image

De la côte au désert : Plaidoyer pour un tourisme durable

Oman possède un paysage désertique varié composé de dunes de sable doré à l'est, d'un désert rocheux de Djeddah Al-Harasis dans le centre d'Oman et du désert Rub 'al Khali dans le sud. Ils abritent des prédateurs tels que le lynx, le renard famélique, les chats des sables et l'une des plus grandes espèces de cerfs connue sous le nom de Ghazlan Al Reem.

Salalah, la capitale du gouvernorat du Dhofar, est l'une des destinations touristiques les plus populaires de la péninsule arabique pour ses paysages magnifiques et ses nombreux fruits tropicaux tels que les bananes, la noix de coco et la canne à sucre. Derrière les plaines de l'État de Salalah se trouvent les contreforts du mont Qara, couverts d'arbres à encens qui ont fait la célébrité d'Oman comme producteur du meilleur encens de la région.

Le Sultanat attire des millions de touristes chaque année. Le gouvernement est pleinement engagé dans la sensibilisation à ses nombreuses merveilles et veille à sauvegarder sa riche biodiversité. "Nous devons nous efforcer de faire en sorte que les personnes visitant notre pays reconnaissent l'importance de l'environnement et préservent sa diversité naturelle", a déclaré Mohamed Al Toby, ancien sous-secrétaire du ministère du Tourisme d'Oman.

Image

La protection de la faune et de ses habitats naturels et la conservation de la diversité biologique dans le Sultanat sont très importantes. C'est l'une des priorités que le gouvernement a intégré dans son plan de développement quinquennal, car l'érosion et l'épuisement des milieux naturels entraîneront des pertes importantes et mettront gravement en péril la biodiversité du sultanat.

Les habitants croient que la beauté de la nature doit être préservée car c'est une source de revenus pour le pays et permet aux touristes de découvrir et de profiter de la nature unique et charmante.

Une diversité végétale unique

La biodiversité florale est riche en Oman. Les régions du centre et du sud figurent parmi les 35 premières régions du monde connues pour leur diversité végétale. Dans le nord, sa flore est similaire à celle de l'Iran, tandis que dans la région orientale des monts Hajar, le paysage est similaire à celui de l'Afrique. Le Sultanat compte environ 1212 espèces de plantes, dont 87% sont endémiques ou semi-endémiques.

Au cours des 10 dernières années, Oman Botanic Garden a mis en place la plus grande base de données de la péninsule arabique. Elle compte 1407 espèces documentées. Une étude récente de l'Université d'Edimbourg a révélé que sur les 1407 espèces, 77 se trouvent uniquement dans le Sultanat.

image

Sauvegarde du patrimoine naturel

Le Sultanat est le premier pays du Golfe à avoir mis en place un ministère de l'Environnement qui a conduit à la mise en place d'une loi complète pour la protection de l'environnement.

C'est aussi le premier pays de la région à décerner un prix pour la préservation de l'environnement, connu sous le nom de Prix du Sultan Qaboos.

En 2017, le journal français Le Monde a désigné le Sultanat comme la meilleure destination touristique et le World Economic Forum l'a classé comme la quatrième destination la plus sûre au monde.

Collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement

ONU Environnement travaille en étroite collaboration avec le ministère de l'Environnement et des Affaires climatiques afin de renforcer le lien entre les défis environnementaux, sociaux et économiques en tant qu'approche intégrée du développement durable.

ONU Environnement s'efforce de promouvoir des partenariats stratégiques avec les autorités locales, la société civile, la communauté universitaire, le secteur privé et d'autres parties prenantes dans le but de :

  • préserver la biodiversité unique du Sultanat d'Oman
  • gérer les ressources naturelles
  • relier les dimensions environnementales, sociales et économiques pour atteindre les objectifs de développement durable.