25 Jun 2018 Story Climate change

Lewis Pugh, Parrain des océans d'ONU Environnement, vous invite à le rejoindre lors de sa nage le long de la Manche

Kelvin Trautman

Lewis Pugh, Parrain des Océans d'ONU Environnement, est une constante source d'inspiration. Pour sensibiliser le public à la situation dans laquelle se trouvent nos océans, Lewis Pugh a traversé les eaux glaciales de l'Arctique et de l'Antarctique à la nage. Il a mis sa vie en danger pour révéler l'impact du changement climatique et le rôle vital que nos océans jouent pour l'humanité au monde entier.

Au fil des ans, il a demandé aux gouvernements de mettre fin à la rhétorique, de retrousser leurs manches et de créer des zones marines protégées. En juillet 2018, Lewis Pugh entreprendra sa course la plus difficile jusqu'à maintenant - un exploit que personne n'a réussi à ce jour.

Il nagera tout le long de la Manche, à savoir 560 kilomètres, ce qui, selon lui, prendra 50 jours. « Nous nous noyons dans les engagements... il est temps d'agir », déclare Lewis Pugh d'un ton passionné.

« Je me lance dans cette nage pour souligner l'importance des aires marines protégées - des zones où l'activité humaine comme la pêche, le forage, le transport maritime, la pratique du tir d'armes à feu et la perturbation de la vie marine sont restreintes et / ou interdites. »

ONU Environnement soutient que les zones marines protégées offrent l'une des meilleures options pour maintenir la santé de nos océans et éviter toute dégradation supplémentaire. Elles sont particulièrement efficaces lorsqu'elles sont développés dans le cadre d'une solution de gestion plus large.

Le message de Pugh au Royaume-Uni est « vous pouvez mieux faire et en faire davantage ! » Les eaux britanniques couvrent 750 000 kilomètres carrés mais seulement 7 kilomètres carrés consitutent une réserve marine entièrement protégée.

image
Photo : Kelvin Trautman

Une nage participative

Pugh s'est entraîné dans les eaux froides au large de l'Afrique du Sud pour préparer cette baignade. Homme de nombreuses premières fois, cette nage dans la Manche sera participative. « Je souhaite que les politiciens, les mères, les enfants, les hommes d'affaires et les femmes, tout le monde se joigne à moi pour la totalité ou pour des étapes de cette nage. »

« Il n'y a rien de mieux que de voir les conséquences de nos actes répréhensibles de nos propres yeux. »

Chaque jour, Lewis Pugh parcourera 10km à la nage et Pugh rencontrera les membres des collectivités locales afin de discuter des difficultés rencontrées et des possibilités d'y faire face. Chaque étape sera l'occasion de sensibiliser le public et de défendre les aires marines protégées.

Surfers Against Sewage, une organisation communautaire engagée dans les opérations de nettoyage des plages au Royaume-Uni qui compte 75 000 bénévoles, relaiera le message de Pugh : « nos océans sont dans un beau pétrin ».

« Nous devons empêcher le plastique de pénétrer dans nos rivières et nos mers. Nous devons créer une série de réserves marines autour du Royaume-Uni », affirme Lewis Pugh.

image
Photo : Kelvin Trautman

Exporter la nage vers d'autres rivages

Lorsque cette « première » sera enregistrée dans les annales de l'histoire, Lewis Pugh exportera son « spectacle océanique » vers d'autres rivages. Une chose est sûre : vous ne vous ennuierez jamais en suivant les aventures de Lewis Pugh. Un parain des océans digne de ce nom.