11 Jun 2019 Story Gender

Les toilettes sèches qui font des vagues

Jenifer Colpas, âgée de 28 ans, est directrice générale et co-fondatrice de Tierra Grata, une entreprise sociale qui vise à répondre au besoin en services de base en énergie, en eau et en assainissement en Colombie.

Son équipe forme des femmes aux bonnes pratiques en matière d'eau et d'assainissement. Les femmes sont ainsi formées à l'installation de salles de bains à faible coût munies de toilettes écologiques ne nécessitant pas d'eau et permettant ainsi l'économie de 270 000 litres d'eau par an. Ce système protège les ressources en eau tout en générant des engrais naturels utilisables dans les fermes et les exploitations agricoles. 

Jennifer Colpas a créé cette entreprise colombienne pour mener une mission très claire : « Les problèmes d'eau et d'assainissement se situent au carrefour des préoccupations environnementales et sociales. Le manque d'eau et de solutions d'assainissement contribue aux maladies, à la stagnation et à la pollution des cours d'eau naturels », déclare-t-elle.

Lorsque la perte de couvert forestier est associée aux effets de l'urbanisation, la protection naturelle des bassins versants et des services d'épuration se dégrade, ce qui aggrave encore le fossé entre l'offre et la demande en eau, souligne-t-elle.

image
Jennifer Colpas aux côtés de membres de membres de la communauté à l'extérieur de l'une des installations sanitaires. Photo de Tierra Grata

Le manque d’accès aux services d’assainissement peut également avoir pour effet de dissuader les femmes de participer à des réunions, des formations et d’autres événements au cours desquels des décisions importantes sont prises, les empêchant davantage d’influencer le développement de leurs propres communautés. Dans la plupart des régions pauvres et isolées, il n'est pas rare de voyager des heures durant sans une salle de bain en vue.

Souvent, les communautés où travaille Jennifer Colpas sont coupées des services d’eau et d’assainissement : c’est le vide qu’elle se propose de combler.

Lis Mullin Bernhardt, experte en eau douce, à ONU Environnement, affirme : « L'accès à l'eau et à l'assainissement est un droit humain de base, fondamental pour la réalisation de tous les autres droits humains. Malheureusement, le manque d'accès adéquat, que ce soit en quantité ou en qualité d'eau, affecte souvent les femmes et les enfants de manière disproportionnée.

« Dans la plupart des régions du monde, les femmes ont la responsabilité d'aider leurs familles à accéder à ces services vitaux. Il est donc essentiel que leurs points de vue et leurs défis particuliers fassent partie du processus de prise de décision et des solutions. Tierra Grata est un grand pas dans cette direction. »

Finaliste régionale des Jeunes champions de la Terre pour l'Amérique latine et les Caraïbes et pour Changemaker, Jennifer Colpas nous raconte son parcours et son ambition de fonder Tierra Grata :

image
L’équipe de Tierra Grata collabore avec les communautés locales pour améliorer l’assainissement. Photo de Tierra Grata

Qu'est-ce qui vous a inspiré à fonder Tierra Grata ?

Lorsque je vivais en Inde, un moment en particulier m'a ouvert les yeux sur les inégalités sociales qui y persistent. À l'époque, je travaillais dans le secteur des technologies de l'information et je me suis rendue compte que mon travail ne contribuait pas à réduire les conditions de pauvreté dans lesquelles vivaient tant de gens autour de moi et que je côtoyais tous les jours dans les rues.

De retour en Colombie, j'ai observé une pauvreté similaire dans ma ville et commencé à faire du bénévolat dans différentes organisations. J'étais vraiment scandalisé par le fait que les gens vivaient sans les éléments les plus élémentaires, comme l'accès à l'électricité, à des toilettes adéquates et de l'eau potable. C'est pourquoi, avec un groupe d'amis, j'ai décidé de créer Tierra Grata afin de trouver des solutions à ces problèmes et d'améliorer la qualité de vie des collectivités.

Quel rôle votre technologie joue-t-elle dans la protection de notre environnement ?

Nous fournissons des salles de bains ainsi que des toilettes écologiques à faible coût et très faciles à installer qui améliorent la qualité de vie de nombreuses personnes tout en préservant l'environnement. Il est important de promouvoir des solutions innovantes qui vont dans le sens d'objectifs environnementaux et sociaux et qui permettent aux communautés de devenir plus productives et de stimuler le développement.

Nous nous intéressons aux ménages dirigés par des femmes ou aux ménages où vivent un grand nombre de filles et de femmes. Nous cherchons à les former à l'utilisation de nos technologies, ainsi qu'à les réparer et les entretenir, et à établir leur rôle dans la communauté. Les femmes constituent la principale représentation de Tierra Grata dans les communautés.

Quels sont les principaux obstacles que vous rencontrez dans le développement de ce projet ?

Le principal défi auquel nous sommes confrontés est d'ordre juridique : les lois qui soutiennent notre type de travail en Colombie sont limitées et le travail d’une entreprise sociale n’est pas toujours très bien compris. Malgré ces difficultés, nous avons reçu une série de reconnaissances au cours de la dernière année. Nous avons reçu un prix pour des solutions innovantes dans les domaines de l’eau et de l’assainissement, et nous avons reçu le prix du leadership en action de la part d’une grande maison de presse colombienne, EL ESPECTADOR. Nous avons également obtenu une subvention du Programme des Nations Unies pour le développement pour mettre en œuvre nos solutions.

Quel est votre conseil pour les jeunes entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise et se battre pour un avenir durable ?

Mon conseil est de rêver en grand. Même lorsque vous commencez par de petites actions, l’essentiel est de commencer. Une fois que la route est pavée de petites étapes, vous pouvez alors commencer à mieux structurer vos idées et à atteindre des objectifs plus ambitieux. Le monde donne de l'espoir aux jeunes et il est de notre responsabilité de nous unir et d'agir pour laisser une meilleure planète aux générations futures.

Quelle est votre vision et votre objectif ultime pour l'avenir?

Notre rêve est de devenir la première entreprise sociale de services publics ruraux d’Amérique latine à proposer des solutions innovantes pour répondre aux besoins de base négligés de ces communautés rurales. Nous rêvons de voir des millions de personnes avoir accès à de l'eau potable, à des toilettes et à une énergie propre et accessible.