26 Oct 2018 Story Education & environment

Les déchets : un trésor caché

Pour Matilda Payne, fondatrice de My Extreme Deco, les déchet sont de l'or. Grâce à sa petite entreprise basée au Ghana, elle a trouvé un moyen de valoriser les déchets de manière inattendue et créative : elle les transforme en bijoux, en mobilier et en décoration. Aujourd’hui, les principaux atouts de Matilda sont les déchet.

SWITCH Africa Green, un projet conjoint de l'Union européenne et d'ONU Environnement, a permis à Matilda de créer son entreprise et de lui ouvrir ainsi de nouveaux horizons afin qu'elle puisse travailler dans le secteur de la gestion des déchets.

« Avant de rejoindre SWITCH Africa Green, My Extreme Deco était une entreprise à but uniquement lucratif. Mon entreprise est désormais soucieuse de son impact et de l'environnement, car nous réutilisons et recyclons les déchets et les transformons en objets de valeur », déclare Matilda Payne.

Selon les Perspectives pour la gestion des déchets en Afrique d'ONU Environnement, 4% seulement des déchets produits en Afrique sont recyclés. Environ 90% sont éliminés dans des décharges, souvent  non contrôlées, le reste n'étant pas comptabilisé. Le rapport exhorte les pays africains à trouver des solutions innovantes pour relever les défis actuels en matière de gestion des déchets et à se préparer à la croissance attendue de la production de déchets sur le continent.

Un excellent moyen de contribuer à atténuer la menace que représentent les déchets est de permettre aux entreprises de passer à une économie verte et inclusive grâce à un soutien politique et à un accès au financement et aux marchés. Grâce à l'influence de SWITCH Africa Green, les petites et moyennes entreprises telles que My Extreme Deco sont plus en mesure d'appliquer des modes de consommation et de production durables qui les aident à acquérir et à transformer les déchets.

La croissance des entreprises vertes en Afrique contribue à créer des emplois décents et à réduire la pauvreté de manière durable. My Extreme Deco est un exemple parfait de ce type d'entreprise verte. Plus que le recyclage et la transformation des déchets en objets de valeur, ils sont également bénéfiques à la vie de ceux qui les entourent.

L'entreprise emploie des personnes de la communauté environnante, en particulier des femmes et des jeunes. Elle s'engage également dans la responsabilité sociale des entreprises en reversant 5% de la vente de chaque produit pour garantir l'éducation des filles défavorisées de la communauté.

Cependant, créer une entreprise telle que My Extreme Deco en Afrique n’a pas été chose facile. Les petites et moyennes entreprises du continent font face à de nombreux défis, notamment un accès limité au financement, des infrastructures médiocres, des réglementations gouvernementales inadéquates et des difficultés à atteindre les marchés de la région. « L'exportation de nos produits dans d'autres pays est l'un de nos plus grands défis », déclare Payne. « Nous devons exécuter de nombreux paiements, se soumettre à des impôts et des contrôles. Parfois, cela peut être très frustrant. Notre autre défi est que les gens ne comprennent pas la valeur de ce que nous faisons. »

Il est nécessaire de mettre en place un environnement propice à la croissance des entreprises vertes par le biais d'initiatives innovantes telles que SWITCH Africa Green pour aider l'Afrique à se transformer en une économie plus verte et plus inclusive.

Pour davantage d'information, veuillez contacter :

Mohamed Atani, mohamed.atani[at]un.org – chargé de la communication, ONU Environnement, bureau Afrique - Tél : +254727531253

Patrick Mwesigye, patrick.mwesigye[at]un.org – chargé de programme, ONU Environnement, bureau Afrique - Tél : +254 2076224630