07 Feb 2018 Story Green economy

La Chine interdit les importations de déchets plastiques : comment cela peut-il contribuer à combattre la pollution ?

Lorsque la Chine a décidé d'interdire les importations de déchets plastiques à la fin de l'année dernière, les principaux exportateurs de déchets plastiques n'y étaient pas préparé. Selon le Worldwatch Institute, la consommation moyenne en Amérique du nord ou en Europe est de 100 kilogrammes de plastique chaque année. À l'échelle mondiale, seulement 14% de nos déchets de plastique sont recyclés. Les machines de recyclage actuelles ne sont pas conçues pour séparer les matières plastiques et les rendre réutilisables, de sorte que les déchets plastiques sont préalablement compressés sous forme de ballots et envoyés en Chine, où le plastique recyclable était manuellement prélevé et réutilisé.

Les effets des importations de déchets plastiques ont été désastreux sur l'environnement et la santé des populations en Chine. Les lots étaient souvent contaminés par des matières dangereuses, telles que des déchets médicaux, mettant en danger les travailleurs dans les installations de recyclage.

Environ 8 millions de tonnes de déchets, la quantité importée par la Chine en 2016, doivent maintenant être traités ailleurs. Ils pourraient être transférés vers les pays voisins, mais les industries de traitement moins sophistiquées débouchent souvent sur le secteur du recyclage informel en pleine croissance responsable de dommages environnementaux et sociaux. Pour l'instant, le Royaume-Uni et les États-Unis ont adopté les méthodes d'enfouissement et d'incinération pour se débarrasser de leurs tas de déchets plastiques, le problème étant que les ressources sont non seulement gaspillées, mais génèrent également une pollution de l'air et de la terre.

La décision politique de la Chine ne devrait pas signifier que le « problème » des déchets plastiques soit transféré dans d'autres pays ou envoyé dans des sites d'enfouissement. Au contraire, cette décision devrait être considéré comme un point de départ pour développer des pratiques durables de gestion des déchets plastiques et accroître les taux de recyclage dans les pays exportateurs de déchets.

Les politiques industrielles vertes permettent aux gouvernements de tirer parti de cette opportunité pour réduire les déchets plastiques à partir de leur production. La réglementation sur les déchets plastiques montre que la politique industrielle verte peut avoir un impact direct sur nos vies quotidiennes. Mais ce n'est qu'un élément d'un ensemble de politiques différentes qui peuvent aider à transformer nos économies pour plus de durabilité. Alors que la recherche dans le domaine de la politique industrielle verte est encore relativement limitée, ONU Environnement et le Partenariat pour l’action en matière d’économie verte (PAGE) sont à l'avant-garde de la fourniture de données, d'informations théoriques et de conseils concrets aux décideurs leur permettant de piloter cette transformation dans leurs propres pays.

Le PAGE organise un événement sur la politique industrielle verte pour un changement transformateur le 22 février prochain qui permettra d'établir des liens entre la théorie et la pratique. L'événement lancera la série de trois publications du PAGE sur la politique industrielle verte: « Guide des praticiens pour une politique industrielle verte stratégique », « Politique industrielle verte : concept, politiques, expériences pays » et « Politique industrielle verte et commerce : une boîte à outils ».

Pour davantage d'information et pour vous inscrire à l'événement veuillez cliquer ici.

De Verena Balke, direction des ressources et des marchés d'ONU Environnement