05 Apr 2018 Press release Energie

Le monde mise sur le solaire : En 2017, le monde a financé plus d’énergie solaire en termes de capacité électrique que toutes les énergies f...

  • La Chine est en tête des investissements en énergies renouvelables. Elle a compté pour plus de la moitié de la nouvelle capacité solaire mondiale en 2017
  • Au niveau mondial, l’investissement dans le solaire a fait un bond de 18% pour atteindre 160,8 milliards de dollars
  • Depuis 2004, les énergies renouvelables ont attiré plus de 2 900 milliards de dollars d’investissements cumulés

Francfort/Nairobi, 5 April 2018 – En 2017, le solaire a dominé les investissements mondiaux dans la production électrique comme jamais auparavant.

Le chiffre record de 98 gigawatts de capacité additionnelle en solaire a été atteint au niveau mondial, bien plus que les ajouts nets de toute autre technologie - renouvelable, combustibles fossiles ou nucléaire.

A 160,8 milliards de dollars au total, en hausse de 18%, le solaire a également attiré plus d'investissements que toute autre technologie. Il a représenté 57% des investissements en énergies renouvelables l’an dernier qui se sont élevés à 279,8 milliards de dollars, hors grandes centrales hydroélectriques, dépassant ainsi d’environ 103 milliards de dollars les investissements dans les nouvelles capacités de production électrique à partir de charbon et de gaz.

L'un des principaux moteurs de la croissance de l'énergie solaire a été la Chine, où 53 gigawatts ont été ajoutés - soit plus de la moitié du total mondial - et 86,5 milliards de dollars investis, en hausse de 58%.

Le rapport « Tendances mondiales des investissements dans les énergies renouvelables 2018 » publié par l’ONU Environnement, le Centre de Collaboration Frankfurt School - PNUE pour le climat et Bloomberg New Energy Finance (BNEF), constate que la baisse des coûts de l'électricité solaire et, dans une certaine mesure, de ceux de l'énergie éolienne continuent de soutenir le déploiement des énergies renouvelables. L'année dernière pour la huitième année consécutive, les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables[1] ont dépassé 200 milliards de dollars. Depuis 2004, le monde a investi 2.900 milliards de dollars dans ces sources d'énergie propres.

« La croissance extraordinaire des investissements solaires montre comment la carte mondiale de l'énergie évolue et, plus encore, quels sont les bénéfices économiques d'un tel changement ", a déclaré Erik Solheim, directeur exécutif de l'ONU Environnement. « Les investissements dans les énergies renouvelables entraînent l'économie, ils créent de nouveaux emplois, des emplois de meilleure qualité et mieux rémunérés. L'énergie propre est aussi synonyme de moins de pollution, ce qui conduit à un développement plus sain et plus heureux. »

Globalement, la Chine a été de loin le pays du monde qui a le plus investi en 2017 dans les énergies renouvelables, avec un chiffre record de 126,6 milliards de dollars, en hausse de 31% par rapport à 2016.

L'investissement a également fortement augmenté en Australie (de 147% à 8,5 milliards de dollars), au Mexique (de 810% à 6 milliards de dollars) et en Suède (de 127% à 3,7 milliards de dollars).

Un record de 157 gigawatts d'énergie renouvelable a été financé l'année dernière, au-delà des 143 gigawatts de 2016 et dépassant de loin les 70 gigawatts nets (après ajustement pour la fermeture de quelques centrales) de capacités de production à partir de combustibles fossiles ajoutés sur la même période

"Le monde a ajouté plus de capacité électrique solaire que de charbon, gaz et centrales nucléaires combinés", a déclaré Nils Stieglitz, président de la Frankfurt School of Finance & Management. "Cela montre bien la direction dans laquelle nous avançons même si, les énergies renouvelables étant encore loin de fournir la majorité de l'électricité, il nous reste encore un long chemin à parcourir. ” Certains grands marchés ont cependant vu baisser leurs investissements dans les énergies renouvelables en 2017.

Aux États-Unis, l'investissement a décliné de 6%, atteignant 40,5 milliards de dollars. En Europe, il y a eu une chute de 36%, à 40,9 milliards de dollars, avec de fortes baisses au Royaume-Uni (de 65% à 7,6 milliards de dollars) et en Allemagne (de 35% à 10,4 milliards de dollars). L'investissement au Japon a reculé de 28% pour atteindre les 13,4 milliards de dollars.

Angus McCrone, rédacteur en chef de Bloomberg New Energy Finance et auteur principal du rapport, a ainsi déclaré : « Dans les pays où les investissements ont baissé, cela a généralement reflété un mélange de changements de soutien dans les politiques publiques, de calendrier de financement pour de grands projets comme l’éolien offshore, et de montant d’investissement plus faible par mégawatt. "

Les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables d’un montant de 2 700 milliards de dollars de 2007 à 2017 (11 ans) ont accru la part des énergies éolienne, solaire, issue de la biomasse et des déchets, de la géothermie, des énergies marines et des petites centrales hydroélectriques de 5,2% à 12,1%.

Le niveau actuel d'électricité produite par les énergies renouvelables a permis d’éviter l’émission de 1,8 gigatonne de dioxyde de carbone, ce qui équivaut à peu près aux émissions produites par l'ensemble du secteur des transports aux États-Unis.

Pour plus d’informations :

Keith Weller, chef du service de press, ONU Environnement, Tél.: +254 (0) 742 98 38 82, [email protected]

Terry Collins, Tél.: +1-416-878-8712, [email protected]

Jennifer Pollak, Chargée de Communication, Frankfurt School of Finance & Management, Tél.: +49(0)69-154008 785, +49(0)173 7267076, [email protected]

Veronika Henze, Directrice de la Communication, Bloomberg New Energy Finance, Tél.: +1 646 324 1596, [email protected]

----

Notes aux éditeurs

Le rapport « Tendances mondiales des investissements dans les énergies renouvelables 2018 » a été financé par le ministère fédéral allemand de l’environnement, la protection de la nature et la sureté nucléaire.

Pour télécharger un exemplaire du rapport (en anglais) : http://bit.ly/2uzBP4e

Tous les montants totaux d’investissements en énergies renouvelables excluent les investissements dans les centrales hydroélectriques de grande taille qui ne rentrent pas dans le cadre du rapport.

 A propos d'ONU Environnement

ONU Environnement est la voix des nations unies en matière d’environnement. Elle accompagne les décideurs et encourage les partenariats en faveur de l’environnement en inspirant, informant et en permettant aux nations et aux populations d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre celles des générations futures.

ONU Environnement travaille dans le monde entier avec les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les autres agences des nations unies et les organisations internationales. Pour lui assurer une couverture mondiale, l’ONU Environnement déploie six bureaux régionaux, un certain nombre de bureaux sous régionaux et de bureaux pays, ainsi qu’un réseau en développement de centres d’excellence.

Pour plus d’information, consultez : www.unenvironment.org

A propos du centre de collaboration Frakfurt School-PNUE

Le Centre de Collaboration Frankfurt School - PNUE pour le Climat et le Financement de l’Energie Durable est une coopération stratégique entre la Frankfurt School et l’ONU Environnement. La mission du Centre est d’aider aux changements structurels nécessaires de l’offre et de la demande énergétique mondiale en aidant la réorientation des flux d’investissements du secteur privé vers des investissements dans les secteurs de l’énergie durable, de l’atténuation et de l’adaptation aux changements climatiques.

L’un de ses objectifs principaux et de combler le déficit d’investissements publics-privés par des activités de centre de réflexion combinant recherche, éducation et mise en œuvre de projets.

Un élément clé de ce processus est d’aider à la mise en place par le secteur public des politiques, règlements et initiatives qui permettent de réduire les risques et autres barrières à l’investissement, réels ou perçus comme tels par le secteur privé en raison de son manque de familiarité avec le secteur des énergies propres, en particulier dans les pays en développement. Avec ses partenaires dans différentes institutions, le Centre élabore et teste en situation réelle de nouveaux instruments financiers et met en œuvre des projets d’avant-garde qui servent les marchés en croissance de l’efficacité énergétique et de la production d’énergie propre.

A propos de Bloomberg New Energy Finance

Bloomberg New Energy Finance (BNEF) est une société de recherche sectorielle spécialisée dans l’appui aux professionnels du secteur de l’énergie pour la réalisation d’opportunités d’affaires. Avec son équipe de 200 experts sur six continents, BNEF offre analyses et opinions indépendantes qui permettent aux décideurs de gérer les changements dans une économie du secteur énergétique en constante évolution.

S’appuyant sur les bases de données les plus sophistiquées au monde en matière d’énergies nouvelles, BNEF synthétise ses propres données dans des analyses originales qui cadrent les implications financières, économiques et politiques des technologies énergétiques émergentes.

Bloomberg New Energy Finance s’appuie sur le réseau mondial Bloomberg et ses 19.000 employés dans 176 villes du monde qui publient 5,000 articles chaque jour.

Consultez https://about.bnef.com/ ou epour toute demande d'information cliquez ici.