13 Nov 2018 Press release Ecosystems

L’avenir des récifs coralliens se joue lors de négociations clés menées par l’ONU en Égypte : une nouvelle coalition appelle à l’action pour...

Sharm El Sheikh, Égypte, le 12 novembre 2018 - Un ensemble d’organisations intergouvernementales et internationales pour la protection de la nature ainsi que de fondations privées se réunit en Égypte cette semaine afin d’insister sur la nécessité d’un leadership audacieux pour préserver les récifs de corail et éviter leur quasi-extinction d’ici le milieu du siècle.

Les représentants de plus de cent pays, parties à la Convention sur la diversité biologique (CBD), se réunissent pour entamer un processus d’une durée de deux ans visant à l’adoption d’un cadre mondial pour la protection de la biodiversité, dont les récifs coralliens.

Un partenariat inédit, composé d’ONU Environnement, de l'Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI), du WWF, de The Nature Conservancy, de la Wildlife Conservation Society, de la Paul G. Allen Philanthropies, de The Ocean Agency et du secrétariat de la CBD sera lancé lors de la conférence de Sharm El Sheikh afin d’attirer l’attention sur la crise des récifs coralliens et exhorter les gouvernements à prendre davantage de mesures.

« Si vous mettez votre tête dans l’océan, vous comprendrez que le sort des récifs coralliens du monde est en jeu », a déclaré Erik Solheim, responsable d’ONU-Environnement. « Pour le moment, ces explosions de couleurs et de vie sous-marines sont confrontées à un avenir extrêmement sombre. Les attentes auxquelles devront répondre cette coalition ne pourraient être plus élevées. La protection des récifs coralliens doit être une priorité mondiale. Les récifs coralliens méritent de meilleures perspectives. »

Les récifs coralliens fournissent alimentation et moyens de subsistance à environ un milliard de personnes dans le monde, soutiennent plus du quart de la vie marine et protègent les communautés et les côtes des catastrophes naturelles. Ils pourraient disparaître de manière définitive si des mesures urgentes ne sont pas prises.

Le dernier rapport du GIEC publié en octobre 2018 prédit que même si des mesures fortes sont prises pour stabiliser la hausse de températures à 1,5 ° C au-dessus des niveaux pré-industriels, 70 à 90% de tous les récifs coralliens disparaîtront dans les décennies à venir. L’absence de mesures supplémentaires pour lutter contre les changements climatiques entraînera des pertes encore plus importantes. Toutefois, la réduction des menaces non climatiques peut améliorer le rétablissement des récifs coralliens les plus résistants ayant soufferts d’événements tels que le blanchissement et pourront contribuer à préserver les récifs face à un stress thermique sans précédent.

Les changements climatiques ne sont pas la seule menace à laquelle les récifs coralliens sont confrontés. La surpêche, la pollution et l’aménagement du littoral ont également causé d’importantes pertes au cours des 30 dernières années. Des mesures ambitieuses pour atteindre des objectifs politiques réalisables en matière de protection des récifs coralliens aux niveaux mondial, national et local, sont essentielles pour éviter la destruction des récifs coralliens.

« Je suis ravi de constater que la question des récifs coralliens reçoit toute l’attention qu’elle mérite. Nous approchons maintenant de l’horizon 2020 et nous devons mettre davantage l’accent sur des stratégies pour une conservation efficace des récifs coralliens et soutenir les personnes qui en dépendent », a déclaré le Prince Albert II de Monaco. « La réunion générale de l'Initiative internationale pour les récifs coralliens, que j'organiserai à Monaco en décembre, sera une étape importante et je souhaite qu’elle conduise à l’adoption d’un programme d’action pratique, efficace, ambitieux et réaliste.»

La nouvelle coalition pour la protection des récifs coralliens qui sera annoncée lors de la réunion de la CDB cette semaine présente une stratégie pour le plaidoyer et la communication visant à solliciter un appui mondial pour soutenir les mesures audacieuses des dirigeants gouvernementaux et du secteur privé.

PHOTOS

Nous vous invitons à consulter la banque d’images de récif coralliens afin d’obtenir des photos haute résolution, y compris une photo à 360 ° C prise lors d’une plongée sous-marine. (photos destinées aux médias).

À PROPOS DES PARTENAIRES

ONU Environnement

ONU Environnement est la principale voix mondiale de l’environnement. L’organisation vise à assurer un certain leadership et encourage les partenariats pour garantir la protection de l'environnement en étant une source d’inspiration, en informant et en permettant aux nations et aux peuples d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures. ONU Environnement travaille en collaboration avec les gouvernements, le secteur privé, la société civile et avec d’autres entités des Nations Unies et organisations internationales à travers le monde.

L'Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI).

L'ICRI est un partenariat informel entre nations et organisations qui s'efforce de préserver les récifs coralliens et les écosystèmes connexes dans le monde entier. L'initiative est co-présidée par Monaco, l'Australie et l'Indonésie jusqu’à mi-2020. L’ICRI a déclaré 2018 la troisième année internationale pour les récifs coralliens (IYOR).

The Ocean Agency

The Ocean Agency est une organisation à but non lucratif vouée à la promotion des sciences de la mer et de la conservation par le biais d’une communication créative et d’une innovation technologique, fournissant aux médias des reportages et des images permettant de sensibiliser les populations aux problèmes des océans.

Vulcan Inc., une compagnie de Paul G. Allen

Le cofondateur et philanthrope de Microsoft, Paul G. Allen, était profondément attaché à la santé des océans. Son équipe à Vulcan travaille en collaboration avec Paul G. Allen Philanthropies pour gérer un portefeuille diversifié de programmes destinés à la protection des écosystèmes marins, y compris les récifs coralliens.

World Wildlife Fund (WWF)
Le WWF est l’une des organisations de conservation indépendantes les plus importantes et les plus respectées au monde. Elle compte plus de 5 millions de sympathisants et un réseau mondial actif dans plus de 100 pays.

The Nature Conservancy
The Nature Conservancy est une organisation internationale pour la conservation qui croit en la création d’un monde où les hommes et la nature prospèrent.

Wildlife Conservation Society (WCS)

WCS est un organisme international de protection de la nature qui œuvre pour la sauvegarde de la faune et de la flore sauvages dans le monde entier grâce à la science, aux actions de conservation, à l’éducation et à l’inspiration des populations pour qu’elles valorisent la nature.

Pour davantage d’information, veuillez contacter :
Janna Hamilton, Coordonnatrice de la campagne et de la communication, récifs coralliens, Division des écosystèmes