28 Jan 2020 Récit Changement climatique

Nage en terrain dangereux : un nageur d'endurance affronte la fonte des glaciers

Photo by UNEP

Que faut-il faire pour attirer l'attention du monde sur les changement climatiques ? Lewis Pugh pense que nager dans un lac supra-glaciaire dans l'est de l'Antarctique est un moyen. Ce nageur pionnier et parrain des océans du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) s'est lancé dans un courageux périple d'un kilomètre à la nage dans une rivière formée suite à la fonte des glaces causée par les changements climatiques.

Il espère que cet acte attirera l'attention sur ce que certains considèrent comme la nécessité de désigner une zone marine protégée dans l'est de l'Antarctique.

Les zones marines protégées constituent l'une des meilleures options pour préserver la santé de nos océans et éviter qu'ils ne se dégradent davantage. Ces "solutions basées sur la nature" peuvent être particulièrement efficaces lorsqu'elles sont élaborées dans le cadre d'une solution de gestion plus large.

 

"Depuis huit longues années, le monde tente de créer une zone protégée dans l'est de l'Antarctique", explique M. Pugh, ajoutant qu'une zone marine protégée "protégera cette dernière zone sauvage de la surpêche industrielle qui a dévasté tous les océans du monde, et rendra cette région plus résistante à la crise climatique".

L'Antarctique oriental est l'endroit le plus froid sur terre. Pourtant, en regardant autour de lui, Lewis Pugh a vu de l'eau en cascade partout, creusant de profonds ravins dans la calotte glaciaire ou se déversant dans des lacs supra-glaciaires.

Comme pour souligner le sentiment d'urgence, un morceau de glace s'est fissuré pendant sa baignade, faisant un grand "boum" dans le tunnel que le nageur empruntait.

J'ai regardé dans l'obscurité et j'ai pensé : "Oh non, pas maintenant", a-t-il dit.

Le nageur était accompagnée de la légende russe du hockey sur glace et parrain des Nations unies pour les régions polaires, Viatcheslav (Slava) Fetisov, et de José María Figueres, ancien président du Costa Rica et président de "Antarctica 2020", une initiative visant à sauvegarder plus de 7 millions de km2 de l'océan Austral.

Cette année, l'accent sera mis à nouveau sur l'action en faveur des océans avec la Conférence des Nations unies sur les océans (en anglais) qui se tiendra en juin 2020 et qui vise à susciter des engagements forts en faveur de la protection des océans et de la mise en œuvre de l'objectif de développement durable 14 : Vie aquatique.

Le Programme des Nations unies pour l'environnement travaille avec des personnalités de premier plan, telles que Lewis Pugh et Viatcheslav Fetisov, pour aider à sensibiliser, intéresser et faire comprendre au public les problèmes environnementaux les plus urgents auxquels notre planète est confrontée.

Lewis Pugh est la première personne à avoir effectué une nage de longue distance dans tous les océans du monde et, à ce jour, il a effectué plus de nages autour de sites célèbres que toute autre personne dans l'histoire.