Le Costa Rica est nommé « Champion de la Terre » des Nations Unies pour son rôle de pionnier dans la lutte contre le changement climatique

  • Le Costa Rica remporte le prix environnemental phare des Nations Unies dans la catégorie « Leadership en matière de politiques »
  • Le pays d'Amérique centrale est récompensé pour avoir ouvert la voie à un avenir sans carbone

20 septembre 2019 -- Le Costa Rica a reçu le prix Champions de la Terre 2019, l’honneur environnemental le plus prestigieux attribué par l’ONU, pour son rôle dans la protection de la nature et son engagement en faveur de politiques ambitieuses de lutte contre le changement climatique.

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a récompensé le Costa Rica dans la catégorie leadership en matière de politiques.

Chef de file mondial de la durabilité, le pays d’Amérique centrale a élaboré un plan détaillé visant à décarboniser son économie à l’horizon 2050, conformément à l’Accord de Paris sur le climat et aux objectifs de développement durable de l’ONU. La nation espère fournir un modèle aux autres pays pour réduire les émissions mortelles responsables du changement climatique rapide et désastreux.

Le fait que le Costa Rica ait réussi à placer les préoccupations environnementales au cœur de ses politiques et de son économie prouve que la durabilité est à la fois atteignable et économiquement viable. 

« Le Costa Rica a été un pionnier dans la protection de la paix et de la nature et constitue un exemple pour la région et pour le monde », a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l'environnement.

« Le changement climatique exige de nous tous une action urgente et transformatrice. Avec ses projets ambitieux de décarbonisation de son économie, le Costa Rica relève ce défi », a-t-elle ajouté. « Les émissions mondiales atteignent des niveaux record et nous devons agir maintenant pour adopter des économies plus propres et plus résilientes. » 

La nécessité d’une action mondiale radicale contre le changement climatique sera soulignée lors du Sommet Action Climat organisé par les Nations Unies à New York le 23 septembre. Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a exhorté les dirigeants mondiaux, les entreprises et la société civile à se présenter au sommet munis d’idées concrètes pour réduire leurs émissions de 45% au cours de la prochaine décennie et atteindre un niveau d’émissions nettes nulles à l’horizon 2050, conformément à la stratégie de l’Accord de Paris sur le climat et aux objectifs de développement durable.

Le plan national de décarbonisation du Costa Rica a été dévoilé en février et comprend des objectifs ambitieux à moyen et à long terme en matière de réforme des transports, d’énergie, de la gestion des déchets et de l’utilisation des sols. L’objectif est d’obtenir des émissions nettes nulles d’ici 2050, ce qui signifie que le pays ne produira pas plus d’émissions qu’il ne peut en compenser par des actions telles que le maintien et l’expansion de ses forêts.

Plus de 98% de l’énergie du Costa Rica est d’ores et déjà produites par des sources renouvelables, le couvert forestier du pays est supérieur à 53% grâce à des efforts un ardus qui ont permis d’inverser des décennies de déforestation. En 2017, le pays a enregistré un record de 300 jours pendant lesquels le pays était uniquement alimenté en électricité grâce aux énergies renouvelables. L'objectif est d'atteindre 100% d'électricité renouvelable à l’horizon 2030. 70% des bus et taxis devraient être électriques à l’horizon 2030, l'électrification totale du parc étant prévue pour 2050.

Le rôle novateur du Costa Rica dans la promotion des technologies propres et de la durabilité est d’autant plus remarquable que ce pays d’environ 5 millions d’habitants ne produit que 0,02%* des émissions mondiales.

« Recevoir le prix Champions de la Terre au nom du Costa Rica, pour l'ensemble de sa population, pour les générations précédentes qui ont protégé l'environnement et les générations futures me remplit de fierté et d'émotion. Pour ce que le Costa Rica a accompli et pour ce que nous pouvons continuer de faire car nous pouvons parvenir à faire encore plus. Je suis très fier d'être costaricien », a déclaré le président Carlos Alvarado Quesada.

« Il y a environ 50 ans, le pays a commencé à mettre en œuvre une série de politiques environnementales novatrices, le paradigme du développement durable étant véritablement dans l’ADN des Costariciens. Notre plan de décarbonisation consiste à maintenir une courbe ascendante en termes de croissance de l'emploi économique tout en générant une courbe descendante dans l'utilisation des combustibles fossiles afin de mettre un terme à la pollution. Comment allons-nous y parvenir ? Grâce à des transports en commun propres, des villes intelligentes et résilientes, une bonne gestion des déchets, une agriculture durable et l’amélioration de notre logistique », a-t-il déclaré.

Le prix Champion de la Terre salue les compétences du Costa Rica en matière de développement durable et met en lumière le besoin urgent de trouver des solutions au changement climatique. L’année dernière, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a estimé que, pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 ° C, des changements sans précédent seraient nécessaires pour réduire les émissions de carbone de 45% par rapport aux niveaux de 2010 d’ici 2030, pour atteindre des émissions zéro nettes vers 2050.

« Champions de la Terre » est le prix environnemental mondial phare des Nations Unies. Le prix a été créé par le PNUE en 2005 pour récompenser les personnalités exceptionnelles dont les actions ont eu un impact positif sur l’environnement. Le prix a été attribué à des chefs de file mondiaux, à des défenseurs de l'environnement tout comme à des inventeurs de technologies afin de rendre hommage aux pionniers qui œuvrent pour la protection de notre planète pour la prochaine génération.

Le Costa Rica fait partie de cinq autres lauréats du prix Champions de la Terre cette année. Les autres catégories incluent le leadership en matière de politiques, inspiration et action et vision entrepreneuriale. Les lauréats de l’année 2019 se verront attribuer leur prix lors d’une cérémonie de gala à New York le 26 septembre, en marge de la 74ème Assemblée générale des Nations Unies. Sept pionniers de l’environnement âgés de 18 à 30 ans, également récompensés, remporteront le très convoité prix Jeunes Champions de la Terre.

Les lauréats des années précédentes de la région Amérique latine et des Caraïbes, nous pouvons citer Michelle Bachelet, ancienne présidente du Chili, pour son leadership exceptionnel pour la création d'aires marines protégées et pour la promotion des énergies renouvelables (2017), l'ancienne ministre brésilienne de l'Environnement, Izabella Teixeira, pour son leadership visionnaire et son rôle clé dans la lutte contre la déforestation en Amazonie (2013) et l'écologiste mexicain José Sarukhán Kermez pour une vie de leader consacrée à l'innovation pour assurer la conservation de la biodiversité au Mexique et dans le monde (2016).

 

*Ce chiffre a été mis à jour le 6 février 2020 après consultation du ministère de l'environnement et de l'énergie du Costa Rica 

 

À L’ATTENTION DES RÉDACTEURS

À propos du Programme des Nations Unies pour l'environnement

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement est la principale voix mondiale en matière d'environnement. L’organisation assure le leadership et encourage les partenariats pour assurer la protection de l’environnement en suscitant l’inspiration, en informant et en permettant aux nations et aux peuples d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures.

À propos de Weibo

Les Champions de la Terre sont organisés en partenariat avec Weibo, l’un des principaux réseaux sociaux chinois en Chine, qui permet aux utilisateurs de créer, partager et découvrir du contenu en ligne. Weibo compte plus de 486 millions d'utilisateurs actifs par mois. 

À propos des champions de la terre

Le prix annuel Champions de la Terreest décerné à des dirigeants exceptionnels en provenance des gouvernements, de la société civile et du secteur privé dont les actions ont eu un impact positif sur l'environnement. Depuis 2005, Champions de la Terre a récompensé 88 lauréats, depuis des dirigeants mondiaux aux inventeurs de technologies. Visitez le site web.

Pour plus d'information veuillez contacter :

Keisha Rukikaire, service de presse du PNUE, +254 722 677747